lundi 25 avril 2011

Napalm death : Mentally mudered


L'Angleterre, mais bon sang comment ce pays si petit et où on bouffe si mal peut-il se prevaloir des groupes sinon fondateurs du moins parmi les plus federateurs de la pop, du punk ou du heavy ? D'aucuns rajouteraient à cette liste le doom mais étant moins familier de la chose doomistique je laisse le soin à mes collègues de trancher. En revanche, là où il m'est possible d'éventuellement formuler un avis c'est lorsqu'il s'agit de grind, en particulier celui de l'epoque bénie des Symphonies of sickness, From Enslavement to obliteration et Holocaust in your head. Et à ce titre Mentally murdered représente un napalm death aux petits oignons, dans le genre Repulsion meets Lee Dorian. Le tout derrière une pochette crayons de couleurs et college approved. Elle est pas belle la vie des fois ?

Meilleur moment pour écouter le disque: en poussant son caddie dans un supermarché bondé.

Aucun commentaire: