mercredi 11 mai 2011

Aosoth : III


III est le frère de sang noir de Last Station on the Road to Death, ni plus ni moins. Quand le Hell Militia est le Landru cloîtré chez lui derrière ses volets tirés à ramper et vitupérer et onaniser dans son vomi et ses fèces, l'Aosoth, pour qui je ne vais pas inventer spirituellement de genre car black dog est déjà l'appellation d'un bar miteux et parisien, l'Aosoth dis-je est son chenil et les puissantes mâchoires de ses mâtins luisants et écumants de brutale férocité, III est le Landru rasé de frais, le coupe-chou machinalement rangé dans la poche du pardessus, débarbouillé et vif pour nuitamment sortir promener son vice affamé, et flotter, ombre prédatrice, sur les rues du village occupé changé en souricière, et transfiguré en Metropolis frissonnante de lointains mugissements de vents où l'on entend chuchoter à propos de dépiauter la chair des os.
III rend le noir à la terreur.

1 commentaire:

BBB a dit…

Donne envie...