lundi 30 mai 2011

The Axis of Perdition : Tenements (of the Anointed Flesh)


On peut aussi être très doué, ainsi que sont les auteurs de l'auguste Deleted Scenes from the Transition Hospital (dont il me croyait souvenir avoir rédigé un topo, que je ne retrouve plus), sûrement parfaitement sincère, et se viander quelque chose de bien.
Tout est là ? Je ne sais, en tous les cas il y a les vagues bruits de machines malveillantes, les beats déglingués en avalanche au staccato parfois pas loin de ressembler à du Hecate, les riffs patraques, la voix de Brooke, et même la surprolifération de toutes ces belles et bonnes choses en une boueuse neige qui devrait être un régal où patauger ... Et ça ne donne que le pire que ça pouvait donner : du sickindusblack comme on découvre d'un coup d'un seul en avoir trop entendu (j'exagère, on le sait déjà pertinemment), qui voudrait ressembler à DHG, Blut aus Nord et Virus en même temps, mais qui n'arrive même pas à nous servir ne fût-ce que modestement du Apocryphal Voice ; juste du postblack anglais (ça ne paye pas toujours, voyez, pas plus qu'être français) wannabe freaky, à ranger avec les laborieux de Code et Void ; quelle idée aussi, de vouloir revenir au dancefloor pile l'année qu'Anaal sort son Joie ! On peine même à chercher à comprendre ce qui cloche sous cette pochette discrètement pompée à Seekness : on s'en fout bien dru dès le troisième morceau. Sans compter que désormais, pour écouter les délicieuses trilles de Brooke, melliflue alternative à V.I.T.R.I.O.L, nous avons Hesper Payne, dont il y a lieu d'attendre beaucoup.
L'Axe reste donc invaincu au sein de sa propre discographie.
Pour ceusses qui voudraient cependant revoir le combat au ralenti, rendez-vous sur priceminister-channel.

3 commentaires:

Ø a dit…

je l'ai trouvé pas mal celui (mais j'aime bien Code et j'ai jamais pu supporter la boite à rythme de Deleted Scenes...)

BBB a dit…

Assez proche du dernier Aborym, que je trouve juste excellent. Ce que je trouve assez chiant sur le second Void passe largement mieux ici. Pas encore réellement digéré mais je pense que ça va quand même le faire.

gulo gulo a dit…

et tu dis quoi, de l'Hôpital, toi ?