dimanche 22 mai 2011

Benediction : Transcend the Rubicon

Là, tout y est. Le logo, suffisamment moche pour attirer le regard. La pochette, dont on sait pas trop bien si elle est magnifique dans son approche totalement 90's, ou si rétrospectivement sa naïveté surclasse tout. Le son, anglais, affreux. A des années lumière de ce qui se faisait aux Amériques à la même époque. Un style, résolument anglais lui aussi, entre Napalm et Bolt Thrower. Des photos dans le livret totalement décomplexées façon on pose en perfecto et on a l'air méchant, mais mamie elle nous fait quand même des gâteaux quand mes copains metalleux ils viennent à la maison. Bref, on est sans l'ombre d'un doute en présence d'un second couteau comme on les aime. Et n'allez pas y voir de la pitié de ma part, surtout pas, j'adore ce disque.


Meilleur moment pour écouter le disque: au goûter.

Aucun commentaire: