dimanche 29 mai 2011

Liturgy : Aesthethica


Vous ne trouverez pas à son sujet de papier plus vérace que celui de Skidz dans le New Noise de ce mois, alors à quoi bon paraphraser ce dernier quand il me suffit pour être parfaitement conforme à ce qu'il est attendu de moi, d'affirmer clair et précis que si Gira avait dirigé les Swans sur un album de screamo, ce serait celui-ci. Clair et précis.
Un album venu du pays blanc où les tendons nus s'entortillent à cru sur les tubulures de fer pour te traîner tout hurlant tout au long de ton échelle personnelle, un disque qui se meut en direct dans l'espace entre tes nerfs, là où tu vis sans écran aucun.

1 commentaire:

Dysmas and Gestas a dit…

De l'entendement à la psyché, des nerfs aux neurones, un flux intense qui vous change à vie...