lundi 16 mai 2011

Malformed Earthborn : Defiance of the Ugly by the Merely Repulsive


Meathook Seed, Blood form the Soul, Scorn, Godflesh, le premier Techno Animal, les albums à partir d'Enemy of the Music Business - voire, si vous voulez que je vous dise, de Fear Emptiness Despair ... Qu'un certain Shane, mentionné dans le livret, et des amis à lui, fissent de l'indus, n'avait rien pour étonner. Qu'en revanche ils allassent, pour une fois, taper dans le ricain (parce que lesdits amis l'étaient ?), voilà qui était plus frais, si l'on ose employer le vocable, puisque l'avorton en question barbote avec une fureur soufflante et sifflante dans une bauge d'aggrotech entre hard-dance fetish à la Sleep Chamber et martial constrictor new-jack école Scar Tissue, Pain Station et autres Stereotaxic Device, expulsant copieusement des effluves toxiques dangereusement isomères de Nachstrom, Metastasen et Blast Furnace, avec pour effet de dégénérativiser les molécules de tout ce qui traîne autour dans la touffeur tropicale de l'enfer urbain post-nuke - ici un morceau de Dead Can Dance confiné en chambre à gaz, là une bouillie-concussion de New Mind et Meathook Seed, ailleurs encore une simili-refonte pole-dancing sadique de Xnoybis (le morceau, pas le groupe fatigant) ... et les cellules grises, qui vont progressivement de mieux en mieux porter leur nom, de l'auditeur malheureux qui s'imbibe un peu trop de la chose, subissant ses métalliques contaminations et ses sévices chimiques, sombrant fatalement dans les flaques mercurielles d'une torpeur obscène et viciée, comme l'on meurt dans une expérience scientifique que personne n'est plus vivant pour surveiller.

3 commentaires:

Le Moignon a dit…

Oh, merde. Encore des thunes à claquer...

gulo gulo a dit…

oh merde ... tu l'avais pas ?

Le Moignon a dit…

À vrai dire, j'ignorais même l'existence de ce groupe