mardi 24 mai 2011

Siglo XX : Fear and Desire


Existerait-il donc une école cold belge ? Il est vrai que ce disque rappelle par certaines beautés posturales un autre groupe en sig- : Sigmund und sein Freund. Mais ce qui est surtout aussi vrai qu'une bonne calotte, c'est que Fear and Desire est un clone de Closer. Oui.
Et ça fait drôle. En vrai, je vis un moment historique. Parce qu'un peu comme, voire encore pire que, pour Neurosis, Joy Division est un groupe dont j'ai toujours évité plus que la peste les zélateurs aussitôt en avais-je appris horrifié l'existence impensable, révoltante dans sa simple idée. Et pourtant à l'écoute de ce disque, tombé dans mon escarcelle pour cause de soldage à une boule et d'allusions sur le blog d'un Lyonnais au mauvais goût généralement tout lyonnais, impossible de ne pas se rendre. L'espace de quelques morceaux de début d'album où l'illusion est parfaite, le rêve est parfait, qui bientôt peu à peu se veinule d'un fugace filigrane de New Order, et se marbre de Suicide, de Sisters, de Doors, et de Johnny Cash pour effectuer le tour complet qui ramène à Joy et au début du disque dont l'écoute vient de repartir d'elle-même tout naturellement, pour s'apercevoir que depuis le début, caché sous les roulements de tambour calmes dans le soir poussiéreux l'Indien était là, à nous regarder derrière l'eau grise des yeux, avec la placidité d'un Nick Cave qui aurait eu en partage la distinction de Tony Wakeford : les Belges sont en vérité de drôles d'oiseaux ...

4 commentaires:

Veni Vidi Peni a dit…

Je pensais que ce groupe avait définitivement sombré dans l’oubli…
Cold as fuck !

gulo gulo a dit…

j'ai toujours gardé le nom quelque part dans un coin de ma tête, il s'accrochait ... et j'ai enfin découvert ce qu'il y avait derrière

Veni Vidi Peni a dit…

Alors, tiens, pour en savoir un peuplus : Espoirs Ephémères, zine d’époque, avec une interview de Siglo XX (entre autres...) : http://www.fanzino.org/expo_rock/pages/pdf/espoirs_ephemeres_ivo.pdf

gulo gulo a dit…

interesting shit indeed