vendredi 6 mai 2011

Tragedy + Screaming Party, 01/05/2011, Kafe Kult

Complexe de locaux aux vocations diverses : un minuscule théâtre de marionnette pour enfants, une association d'amateurs d’accordéon, l’intriguant "Texas Boys München e.v", une tente géante semi-ouverte – ersatz de salle des fêtes – et le Kafe Kult, un bâtiment préfabriqué qui fleure bon l’hétérotopie et les années 70s. Bière pas chère, déco grenier-de-grand-mère soignée, programmation de bon gout, étonnant stand de skeuds proprement infourguables … l’adjectif "authentique" s’en trouverait presque dégalvaudé. Bref, un endroit précieux, où, effectivement "ton cœur est heureux et ton âme se repose". Après une première partie honnête, assurée par un jeune groupe allemand, les gus de Tragedy entrent en scène, vêtus avec recherche de T-shirt pour initiés (il faut être abonné à Profane Existence pour connaitre). Pas de doute, la hargne crustifère est bien là. Todd Burdette, gueule de bagnard en cavale, mouline son poing tendu dans le vide comme un Golgoth sous amphets. Son frère se démène derrière ses futs mais peine à faire entendre ses charges de cavalerie lourde. Le son est crade, flou, sismique et relègue l’aspect mélodique du groupe au second plan. Débauche d’énergie sur scène, par contre il faudra qu’on m'explique pourquoi le public attendra le rappel pour se bouger enfin l’cul. Consommation d’alcool trop responsable ? Âme trop reposée ? Sunday evening syndrom ?

Aucun commentaire: