mardi 14 juin 2011

Blaspherian : Allegiance to the Will of Damnation


Vous êtes sans doute rassasiécœurés du death metal.
Moi pas. Le death metal c'est la plus chouette foutue musique du monde. Blaspherian, ils ont tout : le patronyme, gauche, laid, pue-la-sueur ; le son, torride, touffu, suffocant ; les morceaux, obtuses broderies sur une cadence idéalement patapoufe, concupiscente et qui confine à la narquoiserie, de suzerain-démon ventru et dolent ; et la pochette, idéalement vilaine même si j'eusse préféré celle de l'album qui suivrait, on comprendra pourquoi en la cherchant dans "gogole image" - mais dont le contenu, lui, suivrait un peu moins.
En fait Blaspherian, sous ses airs modestes et artisans de death de proximité, joue carrément dans la cour d'Encoffination, dont il est l'indispensable pendant salace.

Aucun commentaire: