samedi 30 juillet 2011

Emptyset : demiurge


Le minotaure fait sa ronde lugubre dans le dédale de circuits imprimés balayés par les mornes lames de la marée ionique, cramant ce qui palpite sur leur sillon, éteignant la vie, vomie en un blanc limon, embrassant toute chose dans leur appétit d'aimant, comme on remplit son congénère de ciment par la bouche.
Il est le démiurge de cette désolation sans issue, qui rôde. Crains qu'il ne te trouve, crains de sentir son poids sur ton tendre squelette.

1 commentaire:

Raph a dit…

Je l'ai vu dans Noise ça a l'air graveleux ! hâte d'y jeter une oreille =)