mardi 23 août 2011

Hateful Abandon : Move


Strictly for goth-friendly and goth-suspected people. Sur leur album précédent, les pas-tout-à-fait-ex-beumeux d'ex-Abandon pouvaient encore faire illusion avec la relative élégance de leur virage Joy Division, et ne pas tout à fait indisposer ceux-là qui tolèrent des trucs limites tels que The Gault.
Plus maintenant. Foin de cette sobriété, lorsqu'ici on pense encore à Joy Div, c'est à un Joy Div repris par un groupe de grouft-rock bien tartignolle - mais on aura également pendant Move tout le temps de penser à un Killing Joke très très maquillé, à des Sisters au baryton bien larmoyant et trémolant, voire carrément à Usherhouse, et à "The Light Pours out of Me", bref toutes sortes de choses bien baveuses et dignes d'un groupe de bœufs pas-tout-à-fait-ex-chevelus, qui n'ont jamais autant paru à leur élément dans ce florescent bouillon de culture à trucs de chiottes.
Nul besoin d'en dire tellement plus, ceux qui se connaissent sauront quoi espérer en toute confiance, les autres peuvent dormir sur la certitude que jamais l'on ne parlera d'horreurs pareilles dans les pages compassées et repassées qui ne connaissent jamais la fête du slip et où l'on parle avec autant de goût que ce que l'on écoute.

4 commentaires:

Ikea a dit…

Joy Division/Killing Joke/The Gault... Résultat : merci, encore.

Raven a dit…

Euh..... MERCI. (sinon, ça se toppe comment, en vrai ? mes yeux voient pas de panier sur le site du label, amazon connait pas, discogs est à la masse)

Le Moignon a dit…

Priceminister l'a, je crois

Raven a dit…

Bonnard ! (merci itou)