dimanche 14 août 2011

Suicidal Tendencies : How will I laugh tomorrow ?


Point de second couteau ici, pour une fois. Plutôt un couteau à steak, de ceux seuls capables d'attaquer la bidoche de la cantine. Si bien sûr on admet pour cela que ces trucs calcinés avaient encore quelque chose à voir avec le monde animal, tant ils se rapprochaient souvent du mineral. Dénigrer cet album, c'est comme se faire une tartine de foie gras et dire qu'il est pas mauvais ce pâté. C'est se prendre pour Tony Montana et porter du Sergio Tacchini. Autrement dit, c'est ne rien avoir compris au film.

Meilleur moment pour écouter le disque : en roulant vers la plage, mais uniquement pour ceux qui cette année ont pris leurs vacances en Aôut.

3 commentaires:

gulo gulo a dit…

pareille pochette mérite son 250x250

Little-Axe a dit…

oué, je reconnais...

BBB a dit…

Mon premier album (vinyle, époque oblige) de Suicidal...
En passant, le clip du morceau-titre vaut à lui seul son pesant de cacahouètes!