jeudi 24 novembre 2011

Welldone Dumboyz : filthy gift

Il semble d'usage actuellement de comparer nos cas sociaux du pays du Revenant aux Melvins. Étant de bonne composition, je veux bien voir ce que vous voulez voir par là, mais du coup il vous faudra ne pas vous plaindre : parce que du coup, l'association de mes idées me fait rappeler le seul concert que j'ai vu desdits, et de comment la comparaison tourna à l'avantage de leurs Big Business de première partie, par la faute de la trop grande et aigre saveur de second degré et de cérébralasserie, qu'ont les premiers à mon palais enthousiaste. Serait-ce à dire, alors, que les WdbZ ressemblent à Big Business ? Il y aurait de ça, presque, ne fût-ce que par une richesse de pop extravagante déjà présente sur l'album, mais ce n'est pas encore ça. Puisque l'Autocuiseur et ses deux guenilles ont des canines de loups faméliques que n'ont pas les succulents BB, cet appétit inimitable, inquiétant et irrésistible, ce fantôme de vin rouge qui flotte reconnaissable dès les premiers effluves de leurs morceaux, si tranquilles et sournois soient-ils, si bucoliques soient-ils même par endroits, sur ce disque qui est un facétieux torrent de montagne quand il veut, mais alors un priapique, naturellement - en faisant à chaque fois des appels à l'orgie, du blues apache à la redoutable fraîcheur de jouvence, une musique psychédélique en somme aussi indescriptible que dionysiaque - et un disque beaucoup trop court, bon sang ! On s'en fâcherait presque, mes cons ! Mais enfin, quand en guise de promo l'on reçoit le vrai vinyle dans un paquet cadeau, on reste copains. Et comme ils sont gentils au fond, ces corniauds, je sais qu'ils ne m'en voudront pas trop d'avoir ainsi flétri leurs chéris. Est-ce ma faute, aussi, s'ils leur mettent la même pétée qu'à Hendrix ?

1 commentaire:

el gep a dit…

Cher goulu Gulo Gulo, merci pour cette goûtue chronique parfum gibier faisandé au poivre vert et noir mélangé à la chevrotine écrasée.
J'ai dû retrouver la définition de priapique, alors merci aussi pour la culture.
Vraiment, c'est chouette.
Sinon, on a décidé d'envoyer beaucoup moins de promos, mais de n'envoyer que des vrais disques, pour quelques personnes ciblées et choisies avec maniaque soin, sous forme de coups de chapeaux. Tac. Et santé!