mardi 20 décembre 2011

Amnis Nihili : Christological Escalation

Formulons-le autrement : ce petit disque, sa violence hallucinatoire, sa voix de harpie, possèdent cette chose, nommez-la comme vous voulez, qui court avec la même pureté chez Early Graves, Pig Destroyer, Rise and Fall, The Body, Kickback, Kill the Client, Iron Lung, Watchmaker, Liturgy, Arkangel, Uranus, Gnaw ; et pour autant, ils n'en sont pas moins fièrement black metal, comme peuvent l'être, excusez du peu, les emofrigocarnivores Jumälhämärä et l'album le plus tragique de Gaahl et King ; et ceci n'est pas antagoniste, c'est la même chose, nommez-la si vous pouvez.
Le disque qui en cette saison et pour peu qu'à l'instar de votre serviteur vous fonctionniez par cycles, fera très probablement tourner à l'eau de boudin l'envie de beumeu qu'il aura lui-même suscitée, tant la grande majorité des albums du style gagnent peu à l'avoisiner ; ce genre-là, voyez.
Foutus enculés de Grecs.

Aucun commentaire: