samedi 31 décembre 2011

La Partie du Cerveau : Surfaces

Comblée jusqu'à l’écœurement par les épais et ternes segments d'une basse des années noires, le disque de La Partie du Cerveau rampe avec la lascivité dubgothique d'un vieux Killing Joke empesé des vénéneuses huiles rituelles d'Omala ou de Virgin Prunes rempotés à Chicago-sur-Orge. Fait exprès ou non, le rude accent français ajoute en théâtralité de boucherie chevaline ouverte la nuit, à un disque qui va caresser les mêmes instincts traqueurs que celui de 202 Project, infestés de teigne attrapée chez Bästard ou Dazzling Killmen - d'autres années noires - un disque grimaçant sardoniquement entre enclume et marteau, sous les pesantes gifles de poisseuses hallucinations de grandeur, frappées de la congestion d'un Hammerhead qui aurait sombré dans ses plus pâteux vertiges.
On aura compris, à l'impuissante accumulation de références, que ces petits ont une massive personnalité - peut-être pas un disque pour les estomacs délicats. A bon entendeur, salut.

Aucun commentaire: