vendredi 2 décembre 2011

Mr Oizo : stade 2

Le type-même du disque qui fend la binette bien plus haut que les oreilles - mais seulement à ceux pour qui danser veut dire être un saphir qui navigue, smooth comme fendre des flots de sauce chocolat, à travers des sillons semblant taillés pour être grimpés en 4x4, et aussi surfer dans une benoîte léthargie sur les très rugueux remous de la mort blanche.
Les fans des morceaux explicit beat et in your face d' LFO mangent leur chapeau. Les fans d'Impulsion et des Micronauts sèchent leurs larmes, la french touch de vandales n'est pas morte.

Aucun commentaire: