mercredi 11 janvier 2012

Enslaved : Frost

Du skyrim metal, au même titre que peut exister le Warhammer 40k metal. Vous le savez, on reconnait un homme de goût à deux choses: le port de la moustache et un amour immodéré pour les sons de basse ronflants. Autrement dit, certains d'entre nous ont trouvé en Lemmy leur Ryan Gosling. Frost, ou l'épopée d'un bouffeur de hareng qui s'est pris une branche dans la gueule, tout bourré à l'aquavit qu'il était en cherchant des champignons. Une sortie au grand air, la fiole en vrac et des glaçons dans le calbard, avouez que c'est autrement plus bandant qu'un nouveau forfait téléphonique.

Meilleur moment pour écouter le disque : Un 1er janvier, au petit matin.

Aucun commentaire: