vendredi 3 février 2012

Flipper : Sex Bomb Baby

Je me déplace en ville d’un pas rapide. Il pleut. Le tonnerre gronde au loin. Un sexagénaire, arrêté au milieu de la chaussée, fixe avec intensité un point situé de l’autre côté de la rue. Je jette machinalement un coup d’œil furtif dans la même direction tout en poursuivant mon chemin. Un curieux bien-être m’enveloppe … mon esprit baigne dans un…dans un jacuzzi de Gin Fizz …une silhouette aperçue dans la boulangerie d’en face...une silhouette...
Le soir même j’y entre pour acheter une baguette. Et confronter la créature : brune, queue de cheval remontée, joli visage ovale, porcelaine de chair lisse sur lequel le regard se pose puis, faute d’adhérence, s’écoule en multiples cascades, ruisselle le long du cou, se rassemble en un torrent qui s’engouffre et disparait dans une gorge étroite, profonde, vertigineuse où l’espace-temps se recourbe et les dimensions se nimbent de coton fushia. Big bang ? Big crunch ? Je veux ramasser ma mâchoire, m’aperçois que mes bras, eux-aussi, gisent au sol. Tout en me rassemblant je tente intérieurement de construire une phrase censée justifier mon entrée dans la boutique. Treize fois, sans succès : de toute façon, elle ne comprendrait pas. Je finis par lui désigner, d’un signe de tête, l’objet officiel de ma visite. Elle se retourne. Le profil est insoutenable (et pourtant bel et bien soutenu !). La voici de dos. Court répit : la bretelle dentelée qui lui mord l’épaule, cette nuque dégagée, offerte, cette entêtante odeur de pain sorti du four, ces alignements de quignons clairs et de quignons brunis… c’est la confusion des appétits, mais tous appellent à la voracité. De quoi troubler le sommeil du meunier. De quoi convaincre l’inquisition que la terre est ronde. De quoi courber Julien et fendre Pierre.

Pétrir…enfourner… pétrir…enfourner…nombril du pape, quel beau métier !

3 commentaires:

el gepeto a dit…

Magnifique euh chronique.
J'ai du mal à rattacher la musique de Flipper à ce texte, mais ce n'était peut-être pas le but recherché... On s'en fout.
Toujours un plaisir pour les zyeux et les nœurones, SOUM!
Bravo encore, donc.

Veni Vidi Peni a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Veni Vidi Peni a dit…

Merci. Le rapport avec ce disque c’est que "Sex Bomb Baby" se déclenche en auto-play dès que j’entre dans cette boulangerie. Ce n’est pas le morceau le plus typique de Flipper, en effet … je reviendrai sur ce groupe… sous un autre angle…