mercredi 21 mars 2012

This Gift is a Curse : I, Guilt Bearer

Combien de lustres ça faisait-il, qu'on n'avait pas eu un groupe d'indus qui ratiboise en classe prestige avec presqu'exclusivement des outils à faire le rock ? Peut-être pas tant que ça, mais ça paraît toujours longtemps, parce qu'ils paraissent toujours rares et le sont, à faire les choses nettes aussi bien - et peut-être d'ailleurs est-ce aussi bien.
Parce que This Gift is a Curse, pour frustrants qu'ils étaient sur la brièveté d'un e.p, passé au gabarit album, est de la famille des terrifiants. Terrifiant comment un petit groupe de jeunots a tout l'art d'un bourreau senior au somment de sa carrière ; et terrifiant comment un disque de tourneur-fraiseur monomaniaque devient très vite pour l'auditeur une délicieuse manie, un doux nid de tisons à l'azote liquide, un familier qui sait sans mot dire la réponse à toutes les envies. En cela This Gift is a Curse est toujours un groupe qui joue le hardcore, qui soulage une brûlante pulsion vitale, un prurit consubstantiel, le vieux commandement de raboter la gueule - il n'y a pas de "ta" gueule, pas de "ma"gueule, tu dois penser "notre" gueule - tout à loisir, d'aller mesurer sa propre arabilité au premier matériau de construction qui se présente, la viscérale et glaciale griserie des os qui les jette dans le remous, le gouffre ou la concasseuse. C'est ce que vous trouverez ici, et même tout ce que vous y trouverez, à son état de plus grande nudité.

P.S : pour le namedropping qui tâche plus rouge que le rouge, j'ai tout foutu sur Slow End, si vous y tenez vous connaissez l'adresse.

2 commentaires:

Karamacore a dit…

Le libellé "trop de ketamine", je commence à le cerner (dans son application musicale/sonore).
Sinon, c'est prévu sur CD cette sauvagerie ?
A priori non, mais si on pouvait me conforter dans mon espoir (ou ce qu'il en reste à l'écoute de la chose).
Grosse mention pour "The sound of broken bells".

gulo gulo a dit…

je crois l'avoir lu évoquer, mais de façon très floue et non certifiée, quand ce disque était encore loin même de sa sortie vinyl ... mais je prie pour que ça arrive avant le jour lointain où je m'achèterai une platine