samedi 5 mai 2012

Morse vs. Verdun, 4/5/12, le Black Sheep, Montpellier

Concert organisé pour tenter de renflouer les caisses grevées par la soif inextinguible des groupes sur leur récente et victorieuse tournée commune ; mis à part ça, que dire de neuf d'un concert réunissant les deux groupes qui jouent presque autant à Montpellier que Marvin et Madball ?
Morse, on connaît, ce sont un peu les Daughters sudistes, c'est peut-être pour ça qu'il y a plus de southern et de laid-back dans leur son, plus de viril aussi. Verdun, on connaît, c'est le doom d'ici, le seul à sonner plus hardcore à mesure qu'il ralentit, les seuls mecs capables de te jouer une reprise d'Electric Wizard et qu'elle sonne comme du Neurosis - tiens, Neurosis, bonne idée : voilà à qui ils font penser, avec leur façon mortellement sérieuse et autoritairement irrésistible de jouer cette si messianique musique, malgré (ou grâce aussi ?) l'hurluberlu halluciné qui leur sert de chanteur.
Bref, ces deux-là, après les semaines passées ensemble dans un van qu'on imagine tout odorant, montrent une belle synergie, une belle cohésion corporate, qui alliée au fait que Jean-Morse et Abel semblent de mieux en mieux apprécier les grunts de gorets, donne une furieuse envie de les diagnostiquer fins prêts pour leur Elysium/Monarch! à eux, ou leur concert Grief/Trap Them, bref, il y a grave moyen de concrétiser encore un peu plus cette si attendrissante entente - je veux dire pas seulement en se rebranchant tendrement les jacks à la volée et en se versant les bières dans le gosier en pleine course, les gars.

Aucun commentaire: