mardi 26 juin 2012

Puteraeon : Cult Cthulhu

Tu recherches un peu plus qu'un album de death metal de plus ? Tu veux un putain de disque de death metal ? Ne cherche plus.
Ici tu auras entre tes gros doigts fébriles de viandard sensible des fredonnettes de biker suédois au son tronçonniste à en flanquer des accès de delirium tremens, des leads violets à la vertigineuse  et évidente grâce nécromancienne qui va batifoler entre les troncs de la forêt d'Ondskapt et entre les colonnes franciscaines de Nightbringer, du bellicisme saturnien élevé à la sinistrose de Bolt Thrower et Asphyx, une voix aussi dévastatrice qu'une courtilière montée en graine, de la ferveur astrale de garagiste, et tout ce qu'il faut en somme d'horreur gothique drue et velue pour que tous ces morceaux labourent encore et encore leur souvenir dans ton cerveau. La façon de Cult Cthulhu est à l'image de celle de son livret, sous une couverture littérale et rustre, une suite de tableaux à la superbe équivoque fantastique. Tout l'art du cinéma de genre - car non moins que Stench et Death Breath, Puteraeon pratique cette délicate manière de mettre une application riche de détails ouvragés dans les choses simples, pour en parfaire encore la simple jouissance.

Aucun commentaire: