lundi 24 décembre 2012

2012 is

Cette année je ne les ai même pas comptés et ne veux pas savoir combien ils sont, plein, vu que l'année fut une fois de plus bonne, n'en déplaise aux blasés et aux gens raisonnés, les albums qui ont fait mon 2012 à moi, y a même deux e.p. dans le lot parce que la qualité c'est pas au poids, et d'ailleurs ils viennent tous deux du même riant coin de France, d'ailleurs si c'est peut-être bien mon palmarès le plus black metal depuis avril 2008, c'est sûrement le plus chauvin, mon provincialisme devient de plus en plus difficile à dissimuler, que voulez-vous on a eu une belle récolte. Les voici donc, les albums qui t'emmènent hors de toi dans un hors du monde que tu n'oublieras jamais, et ceux qui te parlent mieux qu'on ne t'a jamais parlé, ceux qui te plient et ceux qui t'esclaffent. Bref, c'est comme tous les ans.























Sans oublier ceux qui cette année ont en un seul morceau calmé ce rap-jeu, en appliquant un gros caramel salé sans beurre - et parfois sans que ce soit incompatible avec un match parfait et dominateur ; les morceaux qu'il est toujours un peu compliqué d'écouter par tranches d'une seule fois, ou assis sur son derrière, et qui collent la peau de poulet même sur les écouteurs du smartphone pendant les horaires ouvrés. C'est pas toujours très beau, c'est normal c'est le ralenti des plus beaux directs au foie de l'année :


Asphyx "Deathhammer"
Ceremony "Hysteria"
Deftones "Tempest"
Converge "All we love we leave behind"
Doktryn "Il faut que tu crèves"
Killing Joke "Primobile"
Converge "Aimless arrow"
Meshuggah "Swarm"
Rise and Fall "Things are different now"
Douglas J. McCarthy " All kinds of wrong"
Douglas J. McCarthy "The last time"



Sans oublier non plus, n'est-ce pas, ceux qui sont arrivés trop tard dans l'année pour les laisser suffisamment reposer et les mettre là au-dessus de façon assurée et péremptoire - parce que je me prends décidément trop au sérieux. Et puis, ça donne l'impression que j'en ai mis un peu moins, ça me donne l'air sérieux.





Aucun commentaire: