vendredi 21 décembre 2012

Atheist : Jupiter

Vous êtes nombreux à vous demander le secret de mon teint de pêche, je le sais, et aussi ce qui me permet de continuer à dire comme je le fais "les métalleux", alors que depuis de longues années le metal constitue le plus gros de ce que j'écoute.
C'est que je continue avec une exemplaire constance à ne pas savoir de quoi je parle, la preuve je n'ai jamais entendu les autres albums d'Atheist et n'ai pas prévu de le faire, et à ne pas savoir ce que je dis, la preuve je ne vois pas dans la ci-devant frétillante et sur-énergétique chose ce qu'il y a de death, d'ailleurs je m'en vais de ce pas et avec une satisfaction non dissimulée en ranger le seyant boîtier là où je mets déjà les Voivod, le Loincloth et les Meshuggah.

1 commentaire:

fireonthebayou a dit…

Une démarche à suivre !