lundi 31 décembre 2012

Diocletian / Weregoat : Disciples of War

Trois nouveaux morceaux de Diocletian, trois nouvelles coulantes à la limaille de monde putréfié, trois nouvelles invasions brutales, trois irruptions de l'Immaterium sauvage dans le tissu délicat de la réalité, trois abominations dont la semblance paraît n'obéir qu'aux remous et aux ondulations d'un énorme nuage de mouches à viande, trois hargneuses nausées, trois volées de bombardiers migrateurs, annonciateurs du retour de l'hiver nucléaire.
Avec les trois Weregoat, on n'est guère loin, puisqu'on pourrait parler d'amalgame entre Abscess et Witchrist, on est plus terre-à-terre puisque l'on pourrait encore et pour emprunter la métaphore du titre, dire que pendant que Diocletian officie l'holocauste céleste rituel, Weregoat se charge de l'assaut en surface, de la partie meutre animal de masse, avec une belle nervosité rock'n'roll préhistorique, qui ne parviendra pas à dissimuler qu'ils s'abreuvent au même psychédélisme de dérivé pétrochimique.
Bref, on l'aura compris, je n'aime pas chroniquer les splits, pas davantage que les singles ou les compilations.

Aucun commentaire: