samedi 9 février 2013

Flourishing : Intersubjectivity

Ce coup-ci, on prend pied dans les dimensions non-euclidiennes pour du bon. Parce qu' Intersubjectivity sonne immédiatement familier et comme une entité indivise et bien caractérisée - sauf que d'une fois à l'autre on ne sait dire comment elle s'appelle, déjà : Kickback ? Portal ? Gorguts ? Godlfesh ? Deathspell Omega ? Bästard ? Pestilence ? Orthodox ? Chaos Echoes ? Ride for Revenge ? K-Branding ?
 C'est tout ça à la fois et aucun, et c'est tout soudain le truc de l'espèce cosmiquement carnivore esquissé par tous les autres, avec son trot de chasse à la fois élémentaire et divinement équilibré, ses vagissements glaçants, son aura touffue de chaleur infectée, son expéditive, opiniâtre et fatale simplicité.








Oh, j'imagine qu'on peut aussi aplatir les choses et dire que Flourishing a énormément de personnalité, pour sonner déjà aussi unique et intime...

Aucun commentaire: