vendredi 8 mars 2013

Frustration : Uncivilized

Il ne faut jamais jeter les notes que l'on griffonne au bureau. La preuve, puisque j'avais oublié quelques mots clés dans le précédent billet sur Uncivilized, je peux en profiter pour en glisser une petite brouettée d'autres dans la foulée. Je tenais à insister un peu plus lourdement encore sur l'aimable humeur punk du disque, qu'on ne trouve guère autrement que chez les vrais Anglais ou Fugazi - et en profiter pour proclamer qu'en quelques semaines déjà les premières notes d' "It's gonna be the same" me flanquent la chair de poule chaque fois, tout comme chaque fois l'entame I can't stand the sound of your voice, that's coming through the wall, me fichent des points de côté ... évidemment, serez-vous tentés de dire ; mais aussi petit à petit un certain nombre d'autres morceaux, différents peut-être suivant les jours, la marque des vrais putain d'albums, me font-ils le même coup sagouin, et pourtant ces chansons elles n'ont pas comme a pu le faire ma cassette Psalm 69/Closer rythmé mes années bac, elles n'ont pas le passe-droit "initiation de coldeux à pâte molle" pour les aider à accéder sur une trois voies à mon cœur d'artichaut. Alors certes on pense très fort tout le long à Joy Div', par-dessus tout le reste, et comme les palaces on aime le disque aussi pour ça, mais au risque d'insister et d'être vraiment très lourd, les copistes de talent aussi pro soient-ils moi ils me fichent rarement la chair de poule.

1 commentaire:

Ikea a dit…

à point nommé, haha !

Il me plait vraiment bien ce disque.