lundi 18 mars 2013

Intronaut : Habitual Levitations (Instilling Words with Tones)

Soyons francs : on avait peut-être un peu passé en force sur l'enthousiasme mérité par le précédent. Mais ce vote d'encouragement apparaît aujourd'hui justifié, et Intronaut a rectifié le tir comme on dit dans les cercles journalistiques : ce disque est exactement le même. Mais en rééquilibré ; les passages "brutaux", qui ne sont manifestement plus leur fort ni leur affaire, à ces cons de boudhistes, ont cette fois écopé de la portion congrue, et tout ce qui regarde la mollesse de la part du lion ; soit un peu l'inverse de Valley of Smoke, dont les épars délires bossa nova faisaient tout le prix à mes oreilles ; soit donc une version bien plus raffinée et irrésistible de leur lounge-metal des Îles du Jour d'Ailleurs, où pour être sûr d'y rester bien seuls et tranquilles, Intronaut ont avec un superbe sourire idiot zen mis toutes les chances de leur côté, et surtout tout ce qu'ils ont pu imaginer de plus laid : Tool, Opeth, Yes, Kirk Windstein, Pink Floyd, Candiria, RATM ramolli à la cachaçà, du jazz-rock-samba, de la batterie qui sourit de toutes ses petites dents, on est sûr que les gens de bon goût ont déserté, on peut se grattouiller la nouille avec de paisibles délices nonchalants, le bide qui déborde du caleçon de bain à fleurs, se laisser onduler avec la douce chaleur et chatouiller par la brise marine... On est bien.

Aucun commentaire: