samedi 20 avril 2013

Altar of Plagues : Teethed Glory and Injury

Cet album est très certainement très forward-thinking et très bien fait, et très farci de très belles idées, rafraîchissantes et oxygénantes pour du beumeu, tous ces arrangements subtilement électro, aériens et intoxiqués, et tous ces passages à la batterie qui développent la devanture danse contemporaine de la chose.
Mais une fois que vous aura envahi l'image de Streetcleaner ré-interprété par Jesu, avec un cerf sur la pochette, il sera difficile de l'expulser, autant que je vous prévienne. A part, comme lorsqu'on chasse de sa tête un horrible tube obsédant par un autre horrible tube obsédant, en pensant à un reportage sur Neurosis présenté par Georges Pernoud.

1 commentaire:

Vay a dit…

Ahah mais tout a fait, j'suis incapable de me passer de cet album depuis la première ecoute.