dimanche 7 avril 2013

Suicidal Tendencies : 13

Le printemps et derrière lui l'été commencent enfin à se montrer - en tous les cas dans mon secteur, le reste ne me concerne qu'avec une très joviale modération : le timing pourrait-il être plus parfait pour, en attendant qu'on sue vraiment et puisse enfin sérieusement regarder s'il y a quelque chose à sauver dans le nouveau Clutch, se régaler d'un vrai bon album de hard, un de ceux qui donnent envie de prendre la rocade en skate direction les plages, quand bien même le vent encore frisquet saisit quelque peu les mollets, un album solaire qui nous donne des couleurs au blair et finalement quasiment tout ce qu'on attend de Jane's Addiction mais en mieux à notre taille, parce qu'on a vieilli et fait du lard, et finalement sans avoir besoin d'y penser renoncé à être aussi cool et lunaire que Perry Farell, et qu'il est l'âge de savoir que ce qui nous convient le mieux c'est une bibine bien fraîche, un bermuda bien large, des tongs et des riffs qui s'avalent aussi rondement que des chips ? Un disque copain qui a toujours la banane et une raclée en réserve à te mettre.

Aucun commentaire: