samedi 11 mai 2013

The Sidewinder : Colonized

Blood of Heroes, JK Flesh, Grey Machine, Pale Sketcher... sans oublier accessoirement le titre du prochain Godflesh : non, Justin n'a plus trop la vista ces dernières années, et s'il semble parvenir à donner de bons concerts de Godflesh, pour ce qui est des musiques électroniques, il est juste un peu à la rue. Fut une époque où c'était le contraire d'être le cas, puisque le compact Mick Harris lui-même confessait dans une interview à la sortie d'Evanescence que c'était l'autre grand couillon qui lui avait ouvert tant et plus d'horizons cruciaux du genre dub, world, acidhouse (c'était d'ailleurs bien pour ça, ajoutait-il d'une voix probablement sucrée, qu'il n'avait que de la navrance pour Godlfesh)... Fut une époque où l'on ne guettait que ça, les nouvelles identités technoïdes de Justin le sorcier.
Et si le nom de sorcier, au moins à ladite époque, lui allait comme un gant, c'est peut-être même encore à l'unique album de The Sidewinder qu'il colle le mieux. Comme il s'agit de JKB, bien entendu le hip-hop sourd de toutes les craquelures de la roche aride, nommément ici celui de Techno Animal et même du meilleur, plus précisément, i.e Re-Entry et ses émanations de cauchemar tropical opioïde, mais déshydratées en laboratoire pour venir altérer de poison illbient la composition de la ci-devant came, épaissir d'un léger pouvoir sédatif cette techno acoustico-indus qui peut rappeler autant Riou que Starfish Pool pour la sécheresse caustique de la violente et épuisante hypnose qu'elle opère et qui fouette le mental, nerveuse et pesante tout à la fois, mais rappelle surtout toutes les visions pré-conscientes de transe et de traque rituelle cannibale dont chacun est tout à fait libre de regorger à sa guise, merci, et de savourer à l'occasion justement, tranquillement, dans le chant de la sueur qui s'évapore et des lucioles sur la brousse toujours vigilante, et tous les souvenirs de cette époque mal localisée sur la flèche du temps, où vous n'aviez pas de coccyx au bout de la colonne vertébrale, mais une sonnette.

Aucun commentaire: