dimanche 9 juin 2013

Seven Sisters of Sleep : Opium Morals

Peut-on jouer du sludge et irradier la festivité tonitruante de Napalm Death ? La réponse est, non pas Mistress, mais ooooooooh oui, mon enfant, va guilleret et fais ainsi que ton petit cœur bout de te voir faire. Seven Sisters of Sleep peut paraître trop beau pour être vrai, trop beau gosse pour être beau : le nom du groupe, le nom de l'album, l'amalgame moderne de tout ce qui dévaste les tronches sur un rayon taille continentale, la production molotov à en rôtir Complete Failure, la pochette de carnaval mexicain hommage à Show no Mercy, la vertigineuse intensité masochiste mono-directionnelle à réveiller le fantôme de Charger... Mais il est parfois recommandé de retrouver son âme d'enfant - et de la suivre. Dans les flammes.

Aucun commentaire: