mardi 4 juin 2013

Skinny Puppy : Weapon

J'avais vaguement pensé à une vieille vanne sur le mode "tiens, Din_Fiv se sont reformés, mais en éternels seconds couteaux ils ne seront jamais meilleurs qu'avec une reprise de Skinny Pup... oh wait" mais la flemme l'a emporté sur la motivation de bien vous mettre ça en forme, après une ultime écoute de repêchage idéaliste cet après-midi au boulot : le disque le vaut même pas, cet effort. Quand le seul moment ou un groupe réussit à bousculer un peu ta concentration d'une activité palpitante comme de la liquidation de masse, c'est lorsqu'il s'auto-reprend en piochant dans son passé le plus reculé - si on ne compte pas le moment où il s'auto-parodie, deux pistes avant, toujours la même période de son histoire ... il y a un malaise.
On avait nos amis qui plongent dans le coma légumineux et n'en ressortent plus, tels Adrian Thaws. On avait ceux qui en reviennent, miraculés - un peu abîmés, aussi, mais c'est le prix - tels Aaron Funk. Visiblement, il faudra aussi compter avec ceux qui font des allers-retours, qui se sentent aussi bien dans la médiocrité naufragère que dans la vieillesse pleine de superbe, tels Kevin & Kevin. On vit une fichue époque.

Aucun commentaire: