samedi 6 juillet 2013

All Pigs Must Die : Nothing Violates this Nature

Les laborieux d'APMD ont visiblement réussi à se dégotter les coordonnées d'un bon ostéo, probablement quelqu'un au vu de leur nom leur aura-t-il conseillé les services du bon docteur Douglas Pearce : en tous les cas les voici tous fringants-pimpants décoincés du cul !
Oh bien sûr, tout ça reste du domaine du congestionné de première, on n'emploie pas le chanteur (de mémoire) de The Hope Conspiracy pour des prunes, mais on y trouve là par-dessus désormais une discrète et sévère extravagance, un subtil et suffisant excès de moulinets et d'emphase, tout à fait en phase justement avec leur persévérant concept jihadique anti-toute religion, par endroits allant jusqu'au (discrètement) surprenant, tout en restant chaque instant ultra-metal et ultra-amphétaminé par-delà les bornes du hardcore, rigoriste fanatiquement, liant pour le meilleur l’écœurante virtuosité bourrinistique du virevoltant Ben Colère, ce qu'il faut de déo-guitare gamme Axe-to-fall, ici incongrument mais follement à sa place, pour vous dire même à dix heures du matin et sans bière il donne envie de faire des pompes tout en mâchant son couteau, en une version commando à la triste figure de Pulling Teeth.
Bref, à la fois mortellement sérieux et mortellement ridicule, enfin en somme à la hauteur des promesses de leur nom, ce qui suffit à en faire un disque redoutablement frais au milieu de cette fastidieuse file d'attente qu'est devenu le hardcore.

Aucun commentaire: