lundi 2 septembre 2013

Ghostface Killah : Twelve Reasons to Die - The Brown Tape

L'enculé. On reprend la même trame, les mêmes personnages, les mêmes dialogues, avec d'autres beats, d'autres instrus, et on te fait un autre film entièrement. Ghost fait son Alain Resnais ? Smoking/No Smoking ? Pas sûr qu'on fume beaucoup moins d'opium ici que sur le jumeau. Quand bien même l'atmosphère est cette fois moins lourdement érotique, peut-être un peu plus Wu, en plus player et scintillant, plus bamba, monocle et bouclard, disons une sorte de polar de la Prohibition mais avec des Cubains - ceux de The Big Doe Rehab, et son titre qui après tout sonne tellement série noire ? N'empêche que l'affaire est toujours aussi nocturne, onirique, au bord du fantastique même... Une variation aisément aussi indispensable que l'autre. Enculé.

1 commentaire:

raven a dit…

enculéS