dimanche 29 septembre 2013

Obszön Geschöpf : Symphony of Decay

La meilleure collision advenue entre EBM et death metal (oui, c'est meilleur encore lorsque c'est par surprise), peut-être parce que c'est le death le plus vocalement et généralement sexuel que vous entendrez jamais, peut-être parce que c'est le seul disque de death  qui fait autant pas rire qu'un très bon disque d'EBM, peut-être parce que c'est le seul disque d'EBM qui charcute aussi sévèrement qu'un très bon album de death. Death metal de backroom. Peut-être aussi est-ce qu'il y a dedans des vrais gros bouts de Nine Inch Nails et de hip-hop. Il s'agirait pas de s'endormir dessus.
Et comme tous ses albums, il est juste suffisamment trop long pour être encore plus nettement atroce. Terrifiant.

Aucun commentaire: