jeudi 31 octobre 2013

Gehenna : Unravel

Fourbu, farouche, rigoureux, hiver, coupant, râpeux, rocaille, loups, sinistre, patibulaire, ermite, sévère, souche, carne, vespéral, orage... Finalement, les mots ne sont-ils pas les mêmes pour décrire un album de Neurosis et un album de true black ? A moins que non, que ce ne soit que mon goût de publicitaire pour les formules, et qu' Unravel ne soit pas tout à fait n'importe quel disque de true black... Mais pourtant, ce disque qui donne l'hallucinante impression d'écouter Kelly et Von T. engoncés dans des peaux de bêtes, n'est rien d'autre que du true black. Lacustre, sourd et archaïque ; Unravel ne s'écoute pas, il s'accueille à poumons grands ouverts.

Aucun commentaire: