dimanche 20 octobre 2013

Wormlust : The Feral Wisdom

Il y a des albums, c'est comme le premier Valborg : pas la peine de chercher à être à la hauteur, ou même simplement de respecter la clignotante résolution de s'abstenir de namedropping. Le tout est de trouver une calembredaine à dire, peu importe laquelle, pourvu que cela serve de prétexte à fourrer sous les yeux de votre interlocuteur la pochette.
Dont acte.

Après ça, on peut bien dégoiser sur ce que cette musique peut bien tenir d'une rencontre saugrenue entre Leviathan et Ævangelist, ce qui est déjà n'importe quoi, que l'on pense à leurs styles "de base" respectifs, ou aux deux champs dangereux de divagation agravifique que cela ouvre - et pourtant évoquer puissamment Comets on Fire, leur lumière acide, et encore une écoute d'On the Ellipse assistée par les fruits d'une cueillette en forêt, et le givre entre des étoiles sardoniques aux rires grêles et idiots, où semble ondoyer un immense serpent de vide... La mission est quoi qu'il en soit accomplie. Il faut faire confiance au produit. De toutes les manières les écoutes se suivent depuis des semaines, et je ne sais toujours pas ce que j'en pense, presque j'ai l'impression que c'est moi l'évêque-flipper de la pochette.

Aucun commentaire: