lundi 20 janvier 2014

Minsk : With Echoes in the Movement of Stone

Qu'on est bien, loin, très loin de Pachydermie... Minsk réussit à emmener des riffs et des rythmes d'une musique où tout appartient à Neurosis, là où, a-t-on la langue qui démange de dire, Neurosis n'a jamais su les emmener : dans les nuées.
Alors oui mais sauf que The Eye of Every Storm.
Alors nous dirons que ce Minsk lave lesdits altiers paysages de tout sentiment de la mort omniprésente, pour en faire à nouveau des champs d'exploration, de jeu, de griserie, d'enfance.

Aucun commentaire: