vendredi 21 mars 2014

Jumalhämärä : Resitaali

L'album de drone-fréon mortuaire autant que doux, que Bohren & der Club of Gore n'a fait qu'une fois, et tant mieux après tout, sauf que tout de même : bien c'est un groupe finlandais - forcément, le pays de Sink - de black, qui nous l'offre à nouveau.
Enfin, de black... déjà avant,  c'était un peu plus compliqué que ça, mais là : même Botanist est plus gritty et saturé, même Sieghetnar est plus pumping. Je n'en dirai pas plus, après tout si d'aucuns à ces mots s'imaginent un inutile machin DSBM et s'endorment sur leur tour de curiosité, ça m'amusera bien un peu, je suis aussi parfois cruel.

2 commentaires:

jeanjean a dit…

y a un fort côté AIC aussi, apparemment

gulo gulo a dit…

Gros malin, va