mardi 15 avril 2014

Jumalhämärä : Songless Shores

Mais qu'est-ce qu'ils racontent encore les deux abrutis, là, Ikea et gulo gulo, il est vachement bien le dernier maxi de Blut aus Nord ! On reconnaît bien la patte, d'ailleurs, toujours cette audace aventureuse, par exemple de remplacer une boîte à rythmes qui est pourtant un de leurs traits les plus étranges et inimitables, par un batteur qui joue indus rituel, et puis aussi de s'essayer au death troglodyte, tout en gardant toujours leur temps d'avance sur la concurrence, en tissant leur presque-Grave Upheaval de lumineux fils d'étoile prélevés sur les trames de Sink et Bohren & der Club of Gore, pour peu à peu élever vers les cieux une vaporeuse écharpe de brume en guise de gospel viking livide et désincarné - hein ? vous dites que ? c'est un groupe finlandais de black metal qui joue ? Allons, c'est se moquer ! Je l'aurai percé à jour, vous pensez bien.

Aucun commentaire: