lundi 23 juin 2014

Weedeater : ...And Justice for Y'All

La carcasse cabossée d'In the Name of Suffering plus l'album idéal de Buzzov*en - celui avec que les passages marlous et pas les relous - plus une dinguerie ricanante de mecs qui ont un boulot mais sont domiciliés dans une cabane dans les marais, qui fait trouver tout naturel que Dixie Dave s'enclenche si bien dans les embrouilles d'Erik Larson, plus un putain de groove blues putain de superlativement relax et vaudou, égalent un petit disque de sludge parfaitement juteux, généreux en sensations de matin du genre, tout comme un Earth Beater, ça tombe bien ni l'un ni l'autre ne l'ont inventé, et les deux prouvent aussi insolemment et modestement - les deux en même temps, oui, écoutez et vous comprendrez - que ça n'a aucune espèce d'importance.

Aucun commentaire: