mercredi 6 août 2014

Swans : To Be Kind


Saveur érubescente du bétel que tu mâches. Un champ de hautes herbes baigné d’une lumière d’au-delà du Gange, le vol d’un couple d'hirondelle qui se désunit juste avant de fondre sur toi. Une éclosion sous manque d'oxygène, une ivresse de derviche, une danse giratoire bras en l’air pour saisir le cordon ombilical que te tend ton père. Tu caresses l’urne funéraire de tes amours incinérés et domptes tes affres juvéniles par la seule force de la force de l’âge. Tu profères des imprécations telluriques contre l’astre solaire. Candeur hallucinée, tu  vénères l’empreinte de ton pied sur le sol. Tu chasses maintenant en haute-terre onirique et souffles tes châteaux de sable dans des bulles de savon. Algues folles, nain bouffi, bâtard dans un panier.

5 commentaires:

gulo gulo a dit…

Super flemme de faire une nouvelle tentative pour dépasser la demi-écoute, en revanche ce texte beaucoup plus court est un plaisir à relire et relire pour y voir peu à peu remonter comme des bulles des éclairs de toute l’œuvre de Gira, réelle ou fantasmée par le lecteur...

Le Moignon a dit…

Sans déconner, fallait pas t'en faire un supplice, personne ne t'oblige à rester lecteur de ce blog, ni à comprendre ce qui en fait l'intérêt plus qu'un autre : sûr que des chroniques de ce Swans, y a bien moyen d'en trouver des pelletées sur le net, fait par des journalistes appliqués qui causeront probablement plus ton verbiage, cathartique et viscéral comme si leur vie en dépendait... À se demander ce que tu fous encore ici à nous faire part de tes vieux ronchonnement, sérieux pète un coup, gars

gulo gulo a dit…

Apprends à lire avant de vouloir apprendre aux adultes à écrire. "Les commentaires anonymes, ça n'existe pas". Bien le bonjour à tout le monde dans ton zoo.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.