vendredi 14 novembre 2014

Horseskull : Horseskull

Alors voilà, c'est facile quand on y pense : Electric Wizard, mais avec ce sens du groove à décorner la mascotte de Monster Magnet par troupeaux chagrinés entiers - celui qui dans l'instant te vous donne la démarche d'orang-outang priapique de Lee Dorrian et fait déambuler dans votre salon en dandinant du cul et cherchant quoi bifler avec le tronc d'arbre qui vous sert de membre ; un son cru et brutal comme seul les petits groupes savent en avoir, et un timbre qui, quand on y pense c'était logique, convoque promptement la vision de Gibby Haines en feu au micro de Cathedral.
Facile.

Aucun commentaire: