mercredi 27 mai 2015

Joy Division : Closer

On fait pas plus papier de verre. Les musiciens eux-mêmes ont l'air gêné, d'ainsi enregistrer l'aubaine - et de mater, aussi, avec une fascination horrible et irrépressible - ce type qui est déjà entré dans l'autre monde, mais est le seul à ne pas être au courant. Et qui ouvre de grands yeux ébahis sur tout ce qu'il voit, comme si on avait laissé entrer dans un quelconque dérivé de club sur-branché, ou à une nocturne du musée Grévin, le malheureux ouvrier abruti qu'il est, et qui en profite et emmagasine autant qu'il peut. Sans avoir percuté un seul instant que la scène tout de suite à droite en entrant, était sa propre veillée funèbre.
Affreusement scabreux à contempler, pire que Salo ou pas loin.

1 commentaire:

Raven a dit…

Where have they been ?