lundi 29 juin 2015

Mortuus : De Contemplanda Morte ; de Reverencie Laboribus ac Adorationis

Que reste-t-il à dire du premier Mortuus une fois qu'on a parlé du second en l'y amalgamant juste un peu, comme un sagouin qui méconnaît ses propres toujours possibles éruptions de motivation, surtout un peu beurré ? Que reste-t-il à dire une fois qu'on a écouté un Mortuus, a fortiori deux - surtout un peu beurré ?
Bien déjà, qu'il se dégote aujourd'hui exclusivement à des prix indécents, mais qu'à quelque chose tel malheur est bon, puisque c'est à force d'enrager de ne pouvoir le claironner mien que j'ai redonné une chance à son successeur moins onéreux, et qui d'abord m'avait moins fait impression.
Car c'est bien de douceâtre qu'il s'agit, aussi empoisonné soit-il, avec Grape of the Vine - et assurément pas avec De Contemplanda Morte ; de Reverencie Laboribus ac Adoratioins (et son titre qu'on entendrait presque poussiéreusement prononcé par une version en décomposition bien avancée du vieux sociochopathe vilipendeur du Nom de la Rose). De Contemplanda Morte et caetera est âpre ; sa démence de toute évidence potentiellement dangereuse, est âpre, rêche, sévère, sèche, austère ; il passe nuit après nuit mois après mois année après année à s'écorcher méthodiquement avec une langueur morose et sans jouissance même le début d'une jamais, contre les murs de sa cellule de méditation. Crudité, et maniaquerie morbide.
Alors on va se contenter de cela (c'est ce qu'on appelle un bavard : même pour dire pas grand chose, il lui faut une grande quantité de mots), et ne certainement pas s'aviser de filer des métaphores jusqu'à aboutir à des percées insensées et des vérités farfelues ou bien senties et étonnantes, ou ne fût-ce qu'une conclusion et des résultats d'analyse. Parce que De Contemplanda Morte est simplement une doucereuse et corrosive épreuve, dont on ressort chaque fois épuisé, parce qu'on est un sensuel et un glouton, mais frustré, écœuré et amer, parce qu'il n'y a rien qu'il ait à vous, a-hem, apporter, dont vous enrichir, à en attendre ; que la morosité, et le sentiment de votre ordure lymphatique, et votre pourriture déjà entamée de longue date.

Aucun commentaire: