dimanche 2 août 2015

Nibiru : Netrayoni

Le psychédoom comme film pornographique. Enfin, j'imagine qu'on peut débattre de savoir s'il ne s'agirait pas plutôt de documentaire, ou de Projet Blair Witch à [trouvez vous-mêmes où la photo ci-contre a pu être prise].
Mais on parle tout de même de vous introduire et vous enfoncer dans le k-hole de quelqu'un d'autre ; de vous y sentir comme fusionné avec ses parois-mêmes, en cet endroit, plus paroxystique et libre que l'Oeil de la Terreur, où la réalité est la plus crue et toxique, où la seule texture de l'écorce ou la peau est la plus puissante et redoutable des divinités primordiales, et où toutes formes de bien-être ont l'odeur de la viande.

1 commentaire:

blasting D a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.