vendredi 28 août 2015

Zebras : The City Of Sun

Pourquoi ?
Pourquoi n’étaient-ils pas sur la liste ?
Ça avait cogité dans leurs petites têtes de zèbres. Créatures d’un créateur oublieux, ils se sentaient rejetés.
Normal. Pas sur la liste, non mais allô quoi.
Le mal de mer, la malbouffe, la promiscuité, l’hostilité générale, les chants du patriarche ivre en pleine nuit : tout avait conspiré à exaspérer leur aigreur et accentuer leur paranoïa.

Le scribouillard de service ne consignera pas cet épisode dans le livre des livres mais on avait d’abord soigneusement trié les animaux et débarqué les herbivores, brouteurs et autres inoffensifs. Les prédateurs furent plongés dans un coma artificiel jusqu’à ce que, leurs proies en nombre suffisant, leur subsistance puissent être assurée.
Gros cul, gros seins, oreilles décollées, l'arrière-petite-fille du soulard avait désigné, au loin, un pied de l'arc-en-ciel : là trouveraient-ils la cité du soleil. Là trouveraient-ils bonheur et prospérité, en veux-tu en voilà. Tous avaient galopé, seuls les deux flippés n’avaient pas gobé la fable ; ils errent depuis sans but en ruminant leur rancœur

Aucun commentaire: