jeudi 8 octobre 2015

Kylesa : Exhausting Fire

Je n'ai pas de problème avec le "metal-post-punk".
J'ai un problème avec Beastmilk, et In Solitude, et consorts puisque hélas consorts il y a ou aura incessamment sous peu en nombre trop grand, lequel problème un musicien des sûrement non moins horribles (on comprendra aussitôt pourquoi j'ai eu la sage précaution de n'en entendre pas la première note) Publicist UK a résumé avec une éloquence sublime dans tout ce qu'elle sous-entend, a fortiori lorsqu'on sait qu'il n'a pour sa part jamais entendu une note des deux autres :"Non, mais sérieusement, quand des gens nous comparent à Beastmilk ou In Solitude, ils veulent dire par là qu'on ressemble à The Cult. Et The Cult sont les meilleurs, donc ça me va !".
Or voyez-vous, The Cult, c'est de la merde en branches. Et accessoirement, ce n'est pas mon rock gothique universel et fédérateur, puisque visiblement il s'agit de ce type d'effet dont il est question. Mon rock gothique universel, c'est Killing Joke et The Cure.
Alors forcément, Kylesa... ça ne posera jamais aucun problème.
Pour le détail, vous voyez ici.

1 commentaire:

Raven a dit…

"He's gone craaazyyy, completely craaazyyy"