jeudi 7 janvier 2016

Furze : Baphomet Wade

Dans le genre trucs d'apothicaire pour se filer un coup de fouet, ça réveille autrement mieux que Botanist depuis quelques disques au goût de camomille au vinaigre. Là on est plutôt dans le jus de citron pur.
Black metal qui ne rappelle que Lugubrum et Diskord.

Bon, d'accord, et un peu Lust et Urfaust. Et Darkthrone. Et Rites of Thy Degringolade.Et The Wizar'd et Rudimentary Peni. Et Lightning Bolt et High on Fire bien bien compactés ensemble.
Du beau linge, en effet. Vous n'avez qu'à les imaginer tous entassés comme une portée de chats dans un sac, battus comme plâtre jusqu'à obtention d'un jus bien concentré.

Médiéval, hystérique, caustique.
En guise de dernier avertissement de ne pas écouter cet album n'importe quel jour et à n'importe quel moment d'irritabilité de vos oreilles : ceci peut être considéré, à défaut de black metal, comme un pic de buck-metal.
M'enfin, si vous voulez mon avis le plus strict : ça ne m'étonne pas que Fenriz soit fou de ce groupe, et ça fait rudement plaisir d'apprendre que Darkthrone ne sont pas tout à fait tous seuls à savoir faire de la musique de frappés complets telle que celle-ci, tout en restant de la plus farouche étoffe black metal - gueuse et punk jusqu'à la mort. Le label le plus parfaitement approprié pour l'album eût d'ailleurs été Tyrant Synidcate, aux côtés d'Abscess et Obliteration. Las...

Aucun commentaire: