dimanche 17 avril 2016

Thou : To the Chaos Wizard Youth

Un petit disque nocif, qui ressemble aux plus suffocants tableaux de désolations irradiées post-holocauste, sur lesquelles continuent à se battre les plus mauvais des cafards bio-mécaniques carrossés comme des buggies bardés de mitrailleuses lourdes, brossés par The Body, à savoir All the Waters of the Earth to Blood et Released from Love... et aux moments les plus dévastés et nihilistes de Nirvana, qui après tout, pour l'être de façon plus métaphorique et les cheveux cendrés, ne sont pas loin d'être aussi thermonucléaires. Du sludge qui franchit en titubant à en tirer des bords, toussant et ricanant, la frontière avec l'industriel tant il est polluant tendance corrosif, et néanmoins un chaud doudou à serrer avec une passion dédoublée par une fièvre de cheval, comme se doit du pur grunge de cépage In Utero ou Incesticide. Double motif pour forcément sentir passer la chose dans chacune de ses veines comme une brûlante eau-de-vie, de l'acide ou un marqueur radioactif un brin trapu, vous choisirez selon vos habitudes de consommation.
Extra-terrestres.

Aucun commentaire: